Bougez, soyez heureux !

bougez, soyez heureux !

Sport et Bonheur

Pratiquer des activités physiques offre à notre corps et notre tête des sentiments d’extase, de bien-être, de résistance, on se sent léger et bien dans sa peau. Lorsqu’on pratique un sport et que l’on transpire, on atteint vite une superbe sensation de détente interne. Le stress s’envole, les tensions s’évanouissent comme par enchantement, on est détendu et cela va plus loin, car le plaisir est réel : à partir d’un certain temps de pratique intense du sport (30 à 45 minutes selon les études…), le cerveau secrète de l’endorphine, aussi appelée « l’hormone du bonheur » ! 

L’hormone du Bonheur 

L’endorphine est responsable de cet état de bien-être qui suit l’entraînement. Les endorphines sont considérées comme des drogues naturelles, elles permettent aux personnes qui pratiquent des activités sportives régulières de se sentir bien et beaucoup moins stressées.  Elles sont des molécules libérées par le cerveau, plus particulièrement par l’hypothalamus et l’hypophyse. L’activité qui libère le plus d’endorphines est le sport et cette libération dure pendant et plusieurs heures après l’effort. Le sport permet donc de déclencher un sentiment de bien-être aux sportifs et des sensations agréables d’euphorie. la pratique d’un sport a des effets anxiolytiques, c’est-à-dire qu’elle endort les émotions et les sensations négatives. Par conséquent, les sportifs réguliers sont souvent moins stressés que les non sportifs. Les sportifs sont attachés à ces sensations de plaisir, ils en ont besoin, et n’envisagent pas de devoir stopper ces activités. Bien souvent, ce besoin se fait ressentir pendant les vacances. 

Si on pousse les choses à l’extrême, une pratique avec excès du sport peut apparaître comme une forme d’addiction sans drogue. Cela s’explique par les liens dans nos mécanismes cérébraux. Cependant, cette addiction au sport avec ce besoin de fabriquer de plus en plus d’endorphines, touche principalement les sportifs de haut niveau. En pratiquant de manière raisonnable, et de manière régulière, le sport est une véritable source de bien-être et de bonheur. Pour optimiser cet apport de bonheur il faut travailler sur l’ouverture aux autres, pratiquer une activité physique régulière car il n’y a pas de bonheur sans un minimum de santé physique et psychique.  De même une alimentation saine et un sommeil de qualité participent de cela. Ce que je pense c’est que notre capacité au bonheur réside dans le mouvement : Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien dans sa peau !!

Si  comme moi, vous avez plus de 50 ans, que vous êtes une femme et que vous ressentez les effets peu agréables de la ménopause, vous avez encore plus de bonnes raisons de pratiquer une activité physique !

Bougez, soyez heureux !