La souplesse

La souplesse est une qualité physique très importante et elle concerne aussi bien les personnes peu sportives que les sportifs. C’est la qualité qui permet de réaliser les mouvements avec une grande mobilité articulaire. Bien sûr son rôle est prépondérant pour les sportifs. Les programmes visant à développer la souplesse visent à assouplir les structures musculaires, articulaires et péri articulaires. On distingue donc 2 types de souplesse, une générale et une spécifique, la générale permettant de mobiliser les systèmes musculaires et articulaires pour faire en sorte d’apporter une certaine aisance gestuelle, celle concernant une population pas nécessairement sportives et la spécifique à chaque discipline sportive car, pour certaines d’entre elles, les amplitudes articulaires peuvent être déterminantes.

Pourquoi la souplesse est-elle une qualité physique ?

Parce qu’une personne qui ne s’étire jamais va finir pour se sentir « raide » de partout, occasionnant des soucis articulaires plus ou moins importants. Pour les sportifs, ces contraintes finiront pour l’handicaper en faisant baisser ses performances mais aussi en prenant le risque de blessures. Ainsi en suivant des programmes et des techniques d’étirements appropriés suivant les objectifs, il sera possible de lutter efficacement contre ses risques.

Intérêts de la souplesse :

Pour une pratique de loisirs :
On cherchera à maintenir une mobilité qui soit en relation avec son activité quotidienne. Une bonne souplesse générale est importante pour la condition physique et le bien-être.

Pour la pratique de compétition :
On recherchera la souplesse active sans avoir néanmoins amélioré auparavant la souplesse passive, ainsi qu’avoir fait une bon renforcement musculaire ciblé.

Les effets sur la performance :
On recherchera à augmenter  l’efficacité du geste sportif tant au niveau de la technique que de la puissance.
Ensuite, la souplesse permettra d’éviter les blessures qui pourraient être occasionnées par le geste sportif. Grâce à une grande mobilité articulaire, les  muscles et les tendons seront sollicités en-deçà de leur amplitude d’étirement maximale et les risques de blessures moindres. il faudra prendre garde à une trop grande laxité pouvant déstabiliser l’articulation et entraîner des pathologies récurrentes.

La physiologie de la souplesse

Il est primordial lorsque l’on vise l’augmentation de  l’amplitude articulaire, de faire attention aux différents éléments des articulations concernées. Lorsque l’on s’étire, les différents éléments n’ont pas tous les mêmes qualités ni capacités d’amplitude. Ainsi les tendons par exemple ont une faible capacité d’étirement, tout comme les ligaments et le tissu conjonctif.

Par contre, les muscles ont une très bonne qualité d’étirement favorisant ainsi l’allongement musculaire.

On distingue trois méthodes d’étirements :

  • La méthode passive ;
  • Les méthodes actives ;
  • Les méthodes combinées ou activo-passives.

Pour améliorer la souplesse, il faudra jouer sur plusieurs facteurs qui sont l’amplitude, la durée et le ressenti. Un programme d’étirements ne doit jamais engendrer de douleurs importantes, il est bien de rester à l’écoute de son corps durant ses phases d’amélioration de l’amplitude articulaire. Il n’est pas impossible de ressentir quelques douleurs le lendemain.

La méthode passive : C’est une méthode qui permet de réaliser un étirement progressif, doux en maintenant une tension légère. Le but est de maintenir une position correcte durant environ 30 secondes puis de revenir à la position initiale. On utilise son propre poids ou bien une force émise par un partenaire par exemple, puis on fait plusieurs séries. On tente de respirer calmement, afin de relâcher le muscle un maximum. On pratique les étirements en les calant sur les phases respiratoires, en expirant lors de l’étirement afin de diminuer le tonus musculaire. En étant détendu mentalement, on peut contrôler le tonus.

Les méthodes actives : Elles sont plus complexes à réaliser. elles sont appelées actives car des phases de contractions volontaires sur le muscle à étirer ou sur l’antagoniste vont être réalisées.

Les méthodes combinées ou activo-passives : le principe est de combiner des contractions et des étirements.

les méthodes actives étant plus complexes à réaliser sont plutôt réservées aux sportifs. En salle, les cours de stretching réservés à une clientèle venue se relaxer tout en s’assouplissant sont basés sur une méthode passive en général. On utilise souvent des étirements posturaux mettant en action plusieurs articulations lors d’un cours de stretching (d’ailleurs le stretching postural existe)

Les méthodes seront utilisées selon les objectifs recherchés. Ainsi, pour un échauffement, on utilisera plutôt la méthode activo-dynamique, alors que pour un gain d’amplitude, on utilisera les méthodes au choix, à savoir que les méthodes combinées sont efficace pour gagner assez vite en amplitude.

En fin de training, on préférera la méthode passive pour un meilleur retour au calme.

Afin de ne pas se blesser, voici quelques conseils :

  • Les temps de ressorts sont à proscrire et atteindre les positions de façon progressive
  • Il faut modérer  les forces extérieures appliquées et ne jamais dépasser le seuil tolérable de la douleur, qui est un signal physiologique important
  • Faire attention à ne pas contraindre les articulations
  • Certaines personnes sujettes à une cambrure de rein excessive doivent faire attention à ne pas trop creuser
  • Il faudra prendre en compte certaines pathologies
  • il faudra rester très à l’écoute de son corps afin de ne pas prolonger l’étirement plus que nécessaire
  • Ne pas utiliser une méthode d’étirements prolongés dans certains cas de pratiques sportives car cela serait préjudiciable.
  • veiller à être régulier dans sa pratique de la souplesse car les progrès sont lents et les régressions rapides

En conclusion, la souplesse est une qualité physique primordiale et tout aussi importante que n’importe laquelle des autres qualités physiques. Il est donc important d’y consacrer un peu de son temps dans les programmes d’entraînements. Un bon coach personnel sera à même de vous guider dans cette pratique. Elle est une activité relaxante et qui aide à bien vieillir.

la souplesse qualité physique primordiale
Souplesse à tout âge
La souplesse